Campagne du jeu Birthright, jeu de rôle par email et forum, PBem, où l'on joue des régents dirigeant une organisation ou un pays dans ses moindres détails.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Contestation

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Zargtan

avatar

Messages : 269
Date d'inscription : 24/04/2009
Localisation : Hamkrak

MessageSujet: Contestation   Jeu 30 Avr - 21:28

Au fait ça devient quoi ?
Il me semble qu'il y avait une discution à un moment sur le chapardage ou pas.
Quelle est la décision finale à ce sujet ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/thrakkazz2000/
Niklaus Klausverter

avatar

Messages : 319
Date d'inscription : 10/03/2009
Age : 44
Localisation : Bourgoin

MessageSujet: Re: Contestation   Jeu 30 Avr - 22:08

Il me semble qu'on était resté sur le chapardage... Non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artaz.chez.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 253
Date d'inscription : 21/02/2009

MessageSujet: Re: Contestation   Ven 1 Mai - 1:13

Oui c'est le chapardage qui sera appliqué : une contestation est donc considérée comme piquer des client à l'autre...
Donc cela donne +1 -1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artaz.forumclan.com
Zargtan

avatar

Messages : 269
Date d'inscription : 24/04/2009
Localisation : Hamkrak

MessageSujet: Re: Contestation   Ven 1 Mai - 9:50

ok mais ça sert à quoi alors investiture ?
et quel marge il faut pour piquer un holding ?
Il me semble qu'il faudrait rajouter tout ça dans les règels supplémentaires du forum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/thrakkazz2000/
Niklaus Klausverter

avatar

Messages : 319
Date d'inscription : 10/03/2009
Age : 44
Localisation : Bourgoin

MessageSujet: Re: Contestation   Ven 1 Mai - 10:04

Oui, il faut clarifier l'investiture...

Mais pourquoi tu parles de Marges ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artaz.chez.com
Zargtan

avatar

Messages : 269
Date d'inscription : 24/04/2009
Localisation : Hamkrak

MessageSujet: Re: Contestation   Ven 1 Mai - 10:11

par ce qu'à un moment il y avait aussi eu une discution sur la marge de réussite de la contestation, il fallait réussir de + de 5 ou 10 pour prendre un niveau sinon c'était simplement une déstabilisation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/thrakkazz2000/
Niklaus Klausverter

avatar

Messages : 319
Date d'inscription : 10/03/2009
Age : 44
Localisation : Bourgoin

MessageSujet: Re: Contestation   Sam 2 Mai - 21:41

Ben, le +1/-1 n'a d'intérêt que si c'est la seule possibilité. Si on a encore la possibilité en deux coups (contest puis divestiture) de piquer tout le holding, personne fera de +1/-1.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artaz.chez.com
Zargtan

avatar

Messages : 269
Date d'inscription : 24/04/2009
Localisation : Hamkrak

MessageSujet: Re: Contestation   Dim 3 Mai - 9:40

Non tu peux avoir contestation:
- echec => rien ne se passe
- réussite <= 5 de marge, le holding ciblé est déstabilisé (comme avant)
- réussite > 5 le holding ciblé est contesté et perd 1 niveau au profit du holding du contestataire.

Je crainds que si on ne garde que
- echec => rien ne se passe
- réussite => le holding ciblé est contesté et perd 1 niveau au profit du holding du contestataire.


ca n'entraine des effects de bord indésirable de façon trop systématique:

- si je fais 2 contests réussit ça me permet de récupéré 2 niveaux de l'adversaire alors qu'avant il falait 1 contest + 1 divestiture pour le contestataire + 1 pour le pretre (si nécessaire, loi, temple).
Donc tout ça fait qu'avec un chapardage systematique ca devient plus rentable de îquer 2 niv de holdings qu'avant et que pour 3 ça devient égal.
Bref avantage à la règle du chapardage automatique.

- les pretres s'en retrouvent pénalisés vu qu'on peut se passer d'eux "facilement" maintenant.

- ça va à l'encontre du concepte de sang et de lien à la terre ou au holding.
Détourner le lien qui lie un régent à sa province ou son holding nécessite une cérémonie car ce lien est magique pour ainsi dire ( c'est pour ça que'il faut des pretre ou etre mage... un lanceur de sort pour résumer). Là cette règle fait automatiquement fi de ce concepte.

- si à la moindre contestation je perd un niv de holding, il est clair que le premier arrivant non-invité sur mon domaine va se prendre une tentative d'assassinat.
A mon avis ça renforce beaucoup trop la méfiance et donc la compartimentation des royaumes seul "mon" pretre peut etre sur place, Mon mago, mon guilder etc.

Je trouve donc que le chapardage automatique n'est pas une bonne règle mais pour le moment ça n'engage que moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/thrakkazz2000/
Elias Protorès

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 23/04/2009

MessageSujet: Re: Contestation   Dim 3 Mai - 10:22

Zargtan a écrit:
- si à la moindre contestation je perds un niv de holding, il est clair que le premier arrivant non-invité sur mon domaine va se prendre une tentative d'assassinat.

Et voilà "le" gros souci que je constate dans les Pbem et PbPHPBB français - dès lors qu'on crée une tenure dans un pays où il y a déjà un autre régent de ce type, on aggresse physiquement, on se fait aggresser physiquement, on se fait enlever ou assassiner... Si un personnage-joueur d'une campagne sur table (j'en ai une grosse en cours avec deux groupes vivant deux facettes d'un même grand scénario en ce moment, les décisions de chaque groupe influant sur ce qui arrive à l'autre - ça ne marche pas mal pour l'heure) se mettait à essayer d'enlever ou d'assassiner un concurrent juste sous prétexte que c'est plus facile que de passer par les contestations et les investitures, croyez-moi, les Abominations locales commenceraient à faire de même à leur encontre.

Les assassinats sont loin d'être inconnus dans le matériel de base de BR. Evidemment, ça doit rester un risque et une possibilité pour les personnages maléfiques. Mais ça devrait aussi être un dernier recours, pas une réaction immédiate dès la première aggression "politique" (de tenure à tenure, pas de personne à personne.) Après tout, faire ce genre de chose implique qu'on pourrait vous le faire aussi si découvert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zargtan

avatar

Messages : 269
Date d'inscription : 24/04/2009
Localisation : Hamkrak

MessageSujet: Re: Contestation   Dim 3 Mai - 11:53

je suis d'accord mais ce sont les règles qui font que l'enlèvement et l'assassinat sont encouragés, pas une envie profonde des joueurs (enfin je suppose).
Comme pour les impositions, une modification d'une action entraine pas mal d'impacts collatéraux parfois.

Si tu veux un exemple: seules les posesseurs de sources peucvent s'opposer aux autres possesseurs de source, donc la plupart du temps ce n'est plus roi+"son" mage de cour contre le mage adveerse qui tente de s'implanter mais mage contre mage.
Si celui qui tente de s'implanter est plus fort il va faire quoi le roi à ton avis quand "son" mage de cour viendra lui dire que Batman s'est implanté chez lui ?

Je dis qu'un chapardage automatique ne va certainement pas favoriser la mixité, déjà que sans ça c'est déjà considéré comme une déclaration de guerre que de venir sans l'autorisation du roi alors si en plus il y a un risque supplémentaire...

Après ca ne va pas être que mon problème puisque comme tout le monde j'appliquerai les règles du MJ.

Je pense qu'il vaudrait mieux commencer par une étape intermédiare au chapardage automatique et donc introduire une marge de réussite.
Suivant ce que ça donnera dans la campagne il sera tjrs temps de revenir en arrière, ou de supprimer cette marge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/thrakkazz2000/
Niklaus Klausverter

avatar

Messages : 319
Date d'inscription : 10/03/2009
Age : 44
Localisation : Bourgoin

MessageSujet: Re: Contestation   Lun 4 Mai - 2:36

Je ne suis pas totalement d'accord avec toi Fabien. Voici point par point les sujets que tu abordes :
Je viens de me taper tout ce texte une première fois, et mon firefox a planté et m'a tout effacé... Damned, obligé de tout recommencer...

Assassinats :
Je pense au contraire que cette règle devrait dédramatiser les luttes politiques. Elle est là pour ça. Contrairement à ce que tu dis, je pense que voir arriver un "non invité" qui risque de te piquer un ou deux niveaux de holding est bien moins dangereux que s'il peut te piquer des holdings en entier ! Le risque est moindre.
Et si un régent se retrouve attaqué par un plus fort que lui, ça ne change rien par rapport aux règles précédentes, il peut tenter effectivement de l'assassiner (bien que cela doive être plus difficile dans cette partie), ou alors s'allier avec d'autres mages pour le contrer.

Prêtres :
Effectivement, cela va réduire l'influence des prêtres pour les divestitures de holdings de loi. Mais pas pour le reste car ils sont toujours essentiels pour les provinces, les successions, les vassalités, la magie, et toujours inutiles pour les sources et les guildes. Pour les holdings de prêtres au contraire, cela devrait les avantager car un prêtre qui arrive dans une province "pleine" est obligé de pêter le holding de temple sur place pour pouvoir monter le sien à partir de rien, vu que le prêtre présent ne va certainement pas faire la cérémonie d'investiture, et que l'arrivant ne peut pas avoir plus qu'un temple à zero...

Rentabilité :
Oui, le "chapardage" est plus rentable qu'avant. Mais c'est le but ! Rendre plus rentable les luttes politiques, les encourager, les rendre "normales", accélérer le . Jusqu'à maintenant, contester puis divestir un holding était long, difficile et coûteux. Avec le chapardage, cela devrait rendre la lutte politique plus fluide...

Concept de sang :
En effet, on passe un peu la dessus... Mais ça me semble pas essentiel non plus...

Nouveau point :
Mais je tenais à aborder un point qui ne l'a pas été jusqu'à présent. Avec la règle du chapardage, comment expliquez vous que dans tous les settings, il y ai des provinces où les niveaux de holding (quels qu'ils soient) ne sont pas au maximum ? Avec un +1/-1, un holding au maximum ne peut plus redescendre ! Les slots changent de main, mais le total des niveaux de holding reste au maximum. Ce n'est pas cohérent.

Voilà ce que je propose pour essayer de résoudre un peu tous ces problèmes. En italique c'est ce que j'ai rajouté, et en barré ce que je vous propose de virer. Dites moi ce que vous en pensez :

Contestation
Type : domaine, royaume Coût : 1RP
Succès de base : 10+/20+ Enchères autorisées, Soutiens autorisés

L’action de contestation est un des fondements de la lutte pour le pouvoir entre régents.
Un régent qui conteste les holdings d'un rival leur fait perdre un niveau. Sur une réussite de plus de 10 points, il récupère les infrastructures de son adversaire et augmente par la même occasion son propre holding d'un niveau. En action de royaume, les calculs de réussite sont effectués holding par holding.

Un holding (0) contesté avec succès est détruit.

Un régent peut également neutraliser les un holding d’un rival en contestant son influence. S’il réussit, le holding cible est déstabilisé (mais ne perd pas de niveau) et ne rapporte plus ni RP ni GB à son possesseur.Un holding déstabilisé ne peut plus soutenir ou s'opposer à une action. Ce qui signifie qu'un action de contestation tentée contre lui sera plus facile, puisque son niveau de jouera plus dans le calcul de la réussite. Un holding déstabilisé à travers une action de contestation, et contesté encore une fois, est également détruit. Un holding reste déstabilisé jusqu’à ce qu’il soit stabilisé (selon l’action du même nom).

La contestation requiert évidemment d’être présent dans la province. Si le régent qui tente l’action n’est pas le maître de la province, ilLe régent initiateur de l'action doit posséder un holding de même type que celui qu’il chercher à contester. Un roi est à même de contester n’importe quel holding contenu dans son royaume, même s’il n’a pas de holdings localement.

Un roi maître de province peut, en action de domaine, c'est à dire sur une seule province, utiliser cette action pour déstabiliser un holding de son choix. En cas de réussite, le holding sera neutralisé et ne perdra pas de niveau.

Tous les régents possédant dans chaque province un holding de même type que celui de l’instigateur, dont l’instigateur, peuvent soutenir l’action et enchérir; tout comme le maître de la province.

La contestation sur les holdings de source est plus difficile si le régent qui conteste n’est pas ranger ou mage. Dans ce cas, la chance de base est de 20+ et non 10+. Le niveau de province n’influe pas sur la contestation d’une source, mais le roi garde l’option d’enchérir même s’il ne conteste pas personnellement.
Un holding de source ne peut être créé, monté ou contesté que par un mage ou un ranger

La contestation n’est pas neutre. Lorsqu’un holding est déstabilisé, il l’est par le régent qui a réussi la contestation, et aucun autre. Lui seul est susceptible de le capturer.

En action de royaume, un régent s’attaque soit à plusieurs holdings de même type, un par province au plus; soit à plusieurs holdings, de types différents au besoin, dans une seule et unique province. La contestation de royaume sur des sources est interdite pour un non mage.
Comme précisé précédemment, l'action de contestation, de holding par un roi (maître de province) est obligatoirement une action de domaine. Ce dernier peut cependant contester en action de royaume mais dans ce cas précis la réussite de base de l'action passe à 20+ (au lieu de 10+)

Notez que cette action s’applique à la contestation politique d’un holding. Il est possible de contester un holding de loi, de temple ou de guilde à travers une occupation militaire (loi martiale ou conquête). Notez également qu’une possession est déstabilisée par bien des facteurs, pas seulement l’action de contestation; la destruction d’un holding à travers la contestation n’intervient que dans le cas de deux contestations politiques (selon l’action de ce paragraphe) successives.


Dernière édition par Niklaus Klausverter le Lun 4 Mai - 2:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artaz.chez.com
Zargtan

avatar

Messages : 269
Date d'inscription : 24/04/2009
Localisation : Hamkrak

MessageSujet: Re: Contestation   Lun 4 Mai - 13:14

Niklaus Klausverter a écrit:
Je ne suis pas totalement d'accord avec toi Fabien. Voici point par point les sujets que tu abordes :
Je viens de me taper tout ce texte une première fois, et mon firefox a planté et m'a tout effacé... Damned, obligé de tout recommencer...

Assassinats :
Je pense au contraire que cette règle devrait dédramatiser les luttes politiques. Elle est là pour ça. Contrairement à ce que tu dis, je pense que voir arriver un "non invité" qui risque de te piquer un ou deux niveaux de holding est bien moins dangereux que s'il peut te piquer des holdings en entier ! Le risque est moindre.

Comment en rajoutant un nouveau risque tu peux dire que le risque est moindre ?
Avant tu avais:
1) double contest => destruction
2) ou contest + divestiture => changement de proprio pour le holding
3) et biensur contest simple => déstabilisation
Maintenat tu veux juste remplacer ce dernier point par
contest simple => déstabilisation + chapardage.
Sauf si tu considères que les 2 premies points n'existent plus je ne vois pas où est la diminution du risque.
et si tu veux supprimer les 2 premiers points je trouve que ça deveint tout ce que tu veux mais plus du birthright.

Niklaus Klausverter a écrit:
Et si un régent se retrouve attaqué par un plus fort que lui, ça ne change rien par rapport aux règles précédentes, il peut tenter effectivement de l'assassiner (bien que cela doive être plus difficile dans cette partie), ou alors s'allier avec d'autres mages pour le contrer.

Prêtres :
Effectivement, cela va réduire l'influence des prêtres pour les divestitures de holdings de loi. Mais pas pour le reste car ils sont toujours essentiels pour les provinces, les successions, les vassalités, la magie, et toujours inutiles pour les sources et les guildes. Pour les holdings de prêtres au contraire, cela devrait les avantager car un prêtre qui arrive dans une province "pleine" est obligé de pêter le holding de temple sur place pour pouvoir monter le sien à partir de rien, vu que le prêtre présent ne va certainement pas faire la cérémonie d'investiture, et que l'arrivant ne peut pas avoir plus qu'un temple à zero...
Désolé, je vois bien en quoi le pretre perd de son influence mais je ne vois tjrs pas en quoi il en gagne plus que les autres.

Niklaus Klausverter a écrit:

Rentabilité :
Oui, le "chapardage" est plus rentable qu'avant. Mais c'est le but ! Rendre plus rentable les luttes politiques, les encourager, les rendre "normales", accélérer le. Jusqu'à maintenant, contester puis divestir un holding était long, difficile et coûteux. Avec le chapardage, cela devrait rendre la lutte politique plus fluide...

Encore désolé mais je ne vois pas en quoi la fluidité devrait se faire au détriment du pretre et si on doit sacrifier l'investiture pour celà.
Par expérience de MJ je peux te garantir que le nombre de fois ou un pretre est appelé pour une investiture est relativement restreint alors si en plus on peut carrément se passerde lui pour la moitié des cas.

Niklaus Klausverter a écrit:

Concept de sang :
En effet, on passe un peu la dessus... Mais ça me semble pas essentiel non plus...

Moi si ça me semble partie intégrante du concept de birthright.

Niklaus Klausverter a écrit:

Nouveau point :
Mais je tenais à aborder un point qui ne l'a pas été jusqu'à présent. Avec la règle du chapardage, comment expliquez vous que dans tous les settings, il y ai des provinces où les niveaux de holding (quels qu'ils soient) ne sont pas au maximum ? Avec un +1/-1, un holding au maximum ne peut plus redescendre ! Les slots changent de main, mais le total des niveaux de holding reste au maximum. Ce n'est pas cohérent.
Ok si on commence comme ça il n'y a rien de cohérent dans le jeu.
La dernière incohérence de taille que l'on vient d'introduire c'est le fait que les rois ne puissent pas s'opposer aux mages sur leur domaine (créer/monter source).
Comment t'explique que tous les nains (qui n'ont pas de mage) soient encore de ce monde ?
Kurin Azur avec aucune source de la Gorgone chez eux ?
Mouais en plusieus siècles sans opposition possible mais en conflit et pourtant jamais implanté de source pour autant ça reste assez incohérent de ce coté.

Si j'approuve ton changement c'est buniquement à cause de ca: Sur une réussite de plus de 10 points
Niklaus Klausverter a écrit:

Voilà ce que je propose pour essayer de résoudre un peu tous ces problèmes. En italique c'est ce que j'ai rajouté, et en barré ce que je vous propose de virer. Dites moi ce que vous en pensez :

Contestation
Type : domaine, royaume Coût : 1RP
Succès de base : 10+/20+ Enchères autorisées, Soutiens autorisés

L’action de contestation est un des fondements de la lutte pour le pouvoir entre régents.
Un régent qui conteste les holdings d'un rival leur fait perdre un niveau. Sur une réussite de plus de 10 points, il récupère les infrastructures de son adversaire et augmente par la même occasion son propre holding d'un niveau. En action de royaume, les calculs de réussite sont effectués holding par holding.

Un holding (0) contesté avec succès est détruit.

Un régent peut également neutraliser les un holding d’un rival en contestant son influence. S’il réussit, le holding cible est déstabilisé (mais ne perd pas de niveau) et ne rapporte plus ni RP ni GB à son possesseur.Un holding déstabilisé ne peut plus soutenir ou s'opposer à une action. Ce qui signifie qu'un action de contestation tentée contre lui sera plus facile, puisque son niveau de jouera plus dans le calcul de la réussite. Un holding déstabilisé à travers une action de contestation, et contesté encore une fois, est également détruit. Un holding reste déstabilisé jusqu’à ce qu’il soit stabilisé (selon l’action du même nom).

La contestation requiert évidemment d’être présent dans la province. Si le régent qui tente l’action n’est pas le maître de la province, ilLe régent initiateur de l'action doit posséder un holding de même type que celui qu’il chercher à contester. Un roi est à même de contester n’importe quel holding contenu dans son royaume, même s’il n’a pas de holdings localement.

Un roi maître de province peut, en action de domaine, c'est à dire sur une seule province, utiliser cette action pour déstabiliser un holding de son choix. En cas de réussite, le holding sera neutralisé et ne perdra pas de niveau.

Tous les régents possédant dans chaque province un holding de même type que celui de l’instigateur, dont l’instigateur, peuvent soutenir l’action et enchérir; tout comme le maître de la province.

La contestation sur les holdings de source est plus difficile si le régent qui conteste n’est pas ranger ou mage. Dans ce cas, la chance de base est de 20+ et non 10+. Le niveau de province n’influe pas sur la contestation d’une source, mais le roi garde l’option d’enchérir même s’il ne conteste pas personnellement.
Un holding de source ne peut être créé, monté ou contesté que par un mage ou un ranger

La contestation n’est pas neutre. Lorsqu’un holding est déstabilisé, il l’est par le régent qui a réussi la contestation, et aucun autre. Lui seul est susceptible de le capturer.

En action de royaume, un régent s’attaque soit à plusieurs holdings de même type, un par province au plus; soit à plusieurs holdings, de types différents au besoin, dans une seule et unique province. La contestation de royaume sur des sources est interdite pour un non mage.
Comme précisé précédemment, l'action de contestation, de holding par un roi (maître de province) est obligatoirement une action de domaine. Ce dernier peut cependant contester en action de royaume mais dans ce cas précis la réussite de base de l'action passe à 20+ (au lieu de 10+)

Notez que cette action s’applique à la contestation politique d’un holding. Il est possible de contester un holding de loi, de temple ou de guilde à travers une occupation militaire (loi martiale ou conquête). Notez également qu’une possession est déstabilisée par bien des facteurs, pas seulement l’action de contestation; la destruction d’un holding à travers la contestation n’intervient que dans le cas de deux contestations politiques (selon l’action de ce paragraphe) successives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/thrakkazz2000/
Niklaus Klausverter

avatar

Messages : 319
Date d'inscription : 10/03/2009
Age : 44
Localisation : Bourgoin

MessageSujet: Re: Contestation   Lun 4 Mai - 14:32

Zargtan a écrit:
Niklaus Klausverter a écrit:

Assassinats :
Je pense au contraire que cette règle devrait dédramatiser les luttes politiques. Elle est là pour ça. Contrairement à ce que tu dis, je pense que voir arriver un "non invité" qui risque de te piquer un ou deux niveaux de holding est bien moins dangereux que s'il peut te piquer des holdings en entier ! Le risque est moindre.

Comment en rajoutant un nouveau risque tu peux dire que le risque est moindre ?
Avant tu avais:
1) double contest => destruction
2) ou contest + divestiture => changement de proprio pour le holding
3) et biensur contest simple => déstabilisation
Maintenat tu veux juste remplacer ce dernier point par
contest simple => déstabilisation + chapardage.
Sauf si tu considères que les 2 premies points n'existent plus je ne vois pas où est la diminution du risque.
et si tu veux supprimer les 2 premiers points je trouve que ça deveint tout ce que tu veux mais plus du birthright.

Oui, je suis pour supprimer les deux premiers points. Ca reste pour moi du Birthright, ça change juste la manière de faire de la contestation, qui n'est pas assez attractive à mon gout. Donc dans ce cas, oui, on supprime des risques.

Citation :
Niklaus Klausverter a écrit:

Rentabilité :
Oui, le "chapardage" est plus rentable qu'avant. Mais c'est le but ! Rendre plus rentable les luttes politiques, les encourager, les rendre "normales", accélérer le. Jusqu'à maintenant, contester puis divestir un holding était long, difficile et coûteux. Avec le chapardage, cela devrait rendre la lutte politique plus fluide...

Encore désolé mais je ne vois pas en quoi la fluidité devrait se faire au détriment du pretre et si on doit sacrifier l'investiture pour celà.
Par expérience de MJ je peux te garantir que le nombre de fois ou un pretre est appelé pour une investiture est relativement restreint alors si en plus on peut carrément se passerde lui pour la moitié des cas.

Justement, comme tu le dis, l'appel aux prêtres pour une divestiture est très restreint, d'une part parce que ça concerne que les holdings de loi et pas les autres, d'autre part parce qu'avec les règles qu'on utilise depuis toujours, les holdings changent très peu de main vu que la lutte politique n'est pas rentable.
Donc ça n'enlève pas grand chose aux prêtres...

Citation :
Niklaus Klausverter a écrit:

Nouveau point :
Mais je tenais à aborder un point qui ne l'a pas été jusqu'à présent. Avec la règle du chapardage, comment expliquez vous que dans tous les settings, il y ai des provinces où les niveaux de holding (quels qu'ils soient) ne sont pas au maximum ? Avec un +1/-1, un holding au maximum ne peut plus redescendre ! Les slots changent de main, mais le total des niveaux de holding reste au maximum. Ce n'est pas cohérent.
Ok si on commence comme ça il n'y a rien de cohérent dans le jeu.
La dernière incohérence de taille que l'on vient d'introduire c'est le fait que les rois ne puissent pas s'opposer aux mages sur leur domaine (créer/monter source).
Comment t'explique que tous les nains (qui n'ont pas de mage) soient encore de ce monde ?
Kurin Azur avec aucune source de la Gorgone chez eux ?
Mouais en plusieus siècles sans opposition possible mais en conflit et pourtant jamais implanté de source pour autant ça reste assez incohérent de ce coté.

Si j'approuve ton changement c'est buniquement à cause de ca: Sur une réussite de plus de 10 points

Je suis bien d'accord avec toi, il y a pas mal de trucs incohérents dans Birthright, et c'est pour ça qu'on discute autant des règles.
Dans le cas présent, je propose cette règle du Sur une réussite de plus de 10 points car ça me semble équilibré. Suffisamment difficile pour que ça n'arrive pas souvent, mais possible quand même...
Pour les sources chez les nains, c'est en effet un point à soulever... Et d'ailleurs pas que chez les nains... Avec les règles de contest plus des source "dissimulées" que l'on veut mettre en place, la logique voudrait qu'il y ai au moins dans chaque province existante un holding de source au moins à 0.
Comment remédier à ça ? Je ne sais pas trop, en vrac on pourrait proposer une "habilité spéciale" des nains à contester les sources chez eux, des instabilités du mebghail, à voir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artaz.chez.com
Protalkos

avatar

Messages : 286
Date d'inscription : 19/03/2009

MessageSujet: Re: Contestation   Lun 4 Mai - 16:56

Juste une remarque:

Le roi/reine est lié à la terre.(D'ou la presence des pretres).
POurquoi ne pourrait il/elle pas savoir que quelqu'un essaie de creer/monter un niveau de source. Il devrait pouvoir, a mon sens, s'y opposer mais sans connaitre l'individu en question.
Au minimum, une resistence de domaine (malus province, holdings,..)

Pour le chapardage, j'ai l'impression que l'on passe d'un extreme à l'autre. D'un "très peu de contestation" à des "vols à outrance"
La règle inclue le pretre pour l'investiture mais cela pose de menu problème et réduit l'efficacité/interet de l'action "contest"(si le pretre n'est pas d'accord,...)

Une idée comme ca [a la différence du jet ?]
Une source de 1 à 3 : perte maxi 2 (3?)
Une source de 4 à 5 : perte maxi 1 (2?)
Une source de 6 à plus : pas de perte. La puissance est telle que cette puissance s'est amalgamée a celle du mage. (1?)
Les mages devraient avoir du mal à s'implanter dans les domaines privées des autres mages
Ainsi, meme si l'ancien mage perd quelques source, il lui en restera assez pour continuer la lutte
Cela poussera les mages à une augmentation du niveau des source pour etre un peu tranquille et voir venir l'impertinent

ce serait un peu similaire pour les autres holdings (avec 1 perte max a partir du niv 6)

En contrepartie, le pretre devrait autoriser ou non les DoW du Roi (le roi entraine le pays dans la guerre, il lui faut ainsi la "permission" religieuse, sauf si elle n'est pas officielle) ou bien il devrait apposer son aval pour toutes signatures/traités/alliance du roi. L'idée étant de leur donner un poids plus politique.
Ce qu'ils sont habituellement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elias Protorès

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 23/04/2009

MessageSujet: Re: Contestation   Lun 4 Mai - 17:26

Protalkos a écrit:
Juste une remarque:

Le roi/reine est lié à la terre.(D'ou la presence des pretres).
POurquoi ne pourrait il/elle pas savoir que quelqu'un essaie de creer/monter un niveau de source. Il devrait pouvoir, a mon sens, s'y opposer mais sans connaitre l'individu en question.
Au minimum, une resistence de domaine (malus province, holdings,..)

Le régent disposant du contrôle de la province est lié à la terre, oui, mais : si on pouvait éviter un amalgame de la manipulation du Mebhaighl et du lien inconscient entre province et régent qui en est investi, ça permettrait de mieux situer le débat.

Pour un régent possédant à la fois une province et le pouvoir de sang de Vorynn Sens du Mebhaighl, je conçois qu'il puisse détecter la présence de sources. Pour un régent ayant le pouvoir de sang de Reynir Appel de la Terre Natale (Home Hearkening), il devient concevable de permettre une résistance active (enchère de RPs) face à une création de source (sans savoir qui crée, cela va de soi).
Au-delà de ces cas exceptionnels, je penche dans le sens d'oppositions passives de holdings de loi : tout individu suspect est questionné et éjecté des lieux naturels loin de la civilisation où se trouvent les manifestations de sources.
(Evidemment, cela sous-entend que dans les provinces où de telles mesures sont entreprises aucune famille noble ne peut pique-niquer en paix, mais c'est le cadet des soucis d'un seigneur prêt à instaurer de telles lois.)

Citation :
En contrepartie, le pretre devrait autoriser ou non les DoW du Roi (le roi entraine le pays dans la guerre, il lui faut ainsi la "permission" religieuse, sauf si elle n'est pas officielle) ou bien il devrait apposer son aval pour toutes signatures/traités/alliance du roi. L'idée étant de leur donner un poids plus politique.
Ce qu'ils sont habituellement

L'action libre d'agitation ne suffit plus? Ou trop peu de joueurs de prêtres s'en servent-ils?
De plus, j'imagine un roi qui aurait trois religions différentes chez lui (pas dur à imaginer, voyez Djafra par exemple) - avoir besoin de l'aval de trois religions adverses serait compliqué, alors que rester aux Agitations possibles en cas de guerre qu'un prêtre donné trouve injustifiée ou contraire à ses plans était simple. (Tout comme le fait que les prêtres ont la possibilité de lever des troupes et ont même des sorts de royaume permettant une guerre sainte - pourquoi aller plus loin sous prétexte que les règles de contestation changent la manière dont deux types de tenures changent de main?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Protalkos

avatar

Messages : 286
Date d'inscription : 19/03/2009

MessageSujet: Re: Contestation   Lun 4 Mai - 19:32

Citation :
Le régent disposant du contrôle de la province est lié à la terre, oui, mais : si on pouvait éviter un amalgame de la manipulation du Mebhaighl et du lien inconscient entre province et régent qui en est investi, ça permettrait de mieux situer le débat.

Loin de moi d'expliquer ce qu'est réellement le Mebhaigl. Peut etre certain se sente t il plus apte pour "explicationner" ce que c'est réellement.
Pour moi, Toute Magie est lié. Quelle qu'elle soit.
Mais le monde se crée et évolue. C'est bien ce que nous faisons, là, non?

Citation :
Pour un régent possédant à la fois une province et le pouvoir de sang de Vorynn Sens du Mebhaighl, je conçois qu'il puisse détecter la présence de sources. Pour un régent ayant le pouvoir de sang de Reynir Appel de la Terre Natale (Home Hearkening), il devient concevable de permettre une résistance active (enchère de RPs) face à une création de source (sans savoir qui crée, cela va de soi).
Au-delà de ces cas exceptionnels, je penche dans le sens d'oppositions passives de holdings de loi : tout individu suspect est questionné et éjecté des lieux naturels loin de la civilisation où se trouvent les manifestations de sources.
(Evidemment, cela sous-entend que dans les provinces où de telles mesures sont entreprises aucune famille noble ne peut pique-niquer en paix, mais c'est le cadet des soucis d'un seigneur prêt à instaurer de telles lois.)

La loi contre la magie ?
On parle d'énergie mystique. A moins de détruire la foret, les collines ou les montagnes (et encore) je vois pas comment cela influerai dessus. Et detecter un mage est une gageure. Surtout à haut niveau.
De meme cette "manifestation de source", comment un roi pourrait il la detecter selon ta méthode ?

Citation :

L'action libre d'agitation ne suffit plus? Ou trop peu de joueurs de prêtres s'en servent-ils?
De plus, j'imagine un roi qui aurait trois religions différentes chez lui (pas dur à imaginer, voyez Djafra par exemple) - avoir besoin de l'aval de trois religions adverses serait compliqué, alors que rester aux Agitations possibles en cas de guerre qu'un prêtre donné trouve injustifiée ou contraire à ses plans était simple. (Tout comme le fait que les prêtres ont la possibilité de lever des troupes et ont même des sorts de royaume permettant une guerre sainte - pourquoi aller plus loin sous prétexte que les règles de contestation changent la manière dont deux types de tenures changent de main?)

Je me suis mal expliquer peut etre. Je parle en terme de Roleplay, pas en action. Le pretre peut, je le conçois, etre en désaccord et le montrer grace aux action qu'il possède (dont Agitation). Ce ne serait que de simples réactions, malheureusement.
La guerre sainte est un extreme (inutile d'aller plus loin).
Je rappelle qu'il s'agit du pretre de la religion Officielle. Cela m'etonnerai qu'il y en ai 3 officielle en Djaffra.

Le pretre devrait pouvoir influer les choix politiques du roi et la direction que prend le royaume pour compenser sa perte d'influence (pour les investitures).
Ca rendrait le personnage du prêtre plus intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zargtan

avatar

Messages : 269
Date d'inscription : 24/04/2009
Localisation : Hamkrak

MessageSujet: Re: Contestation   Lun 4 Mai - 20:56

Protalkos a écrit:
Juste une remarque:

Le roi/reine est lié à la terre.(D'ou la presence des pretres).
POurquoi ne pourrait il/elle pas savoir que quelqu'un essaie de creer/monter un niveau de source. Il devrait pouvoir, a mon sens, s'y opposer mais sans connaitre l'individu en question.
Au minimum, une resistence de domaine (malus province, holdings,..)

Pour le chapardage, j'ai l'impression que l'on passe d'un extreme à l'autre. D'un "très peu de contestation" à des "vols à outrance"

C'est exactement le point que je soulevais.
Il faut absolument y aller avec modération et tacher de trouver des étapes intermédiaires pour tester un changement (quand celà est possible).
Supprimer la divestiture et la remplacer par un chapardage ça fait bcp.
Avant d'arriver à cet extrème, il vaudrait mieux garder la divestiture comme ça existe actuellement et rajouter le chapardage avec une exigence de marge de réussite pour le vol d'un niveau de holding.
On verra bien ce que ça donne à l'usage et si ca ne donne pas plus d'interret que ça aux contestations (vs assassinats par ex) alors il sera tjrs temps de baisser la marge de résussite donnant lieu au vol ou de faire un tableau nbr de holding volé vs mage de réussite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/thrakkazz2000/
Zargtan

avatar

Messages : 269
Date d'inscription : 24/04/2009
Localisation : Hamkrak

MessageSujet: Re: Contestation   Lun 4 Mai - 21:02

Protalkos a écrit:
Le pretre devrait pouvoir influer les choix politiques du roi et la direction que prend le royaume pour compenser sa perte d'influence (pour les investitures).
Ca rendrait le personnage du prêtre plus intéressant.
Il influence évidement, avant et après cette éventuelle modif de chapardage.
Le MJ peut en parler puisqu'il a joué KM et je pense a été influencé par TCC (ro de Sardonia) et Ala (mage de Sardonia).
Très peu de régent peuvent se permetre de ne jamais tenir compte de l'avis des régents qui ont des possessions sur leur royaume.
Jouer au dictateur ça mène souent au clash (et en général à la satisfaction des voisins).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/thrakkazz2000/
Elias Protorès

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 23/04/2009

MessageSujet: Re: Contestation   Lun 4 Mai - 21:13

Je vois que nous ne sommes pas d'accord, et c'est ce qui fait les meilleurs débats, du moment que nous restons courteois.
Protalkos a écrit:
Citation :
Le régent disposant du contrôle de la province est lié à la terre, oui, mais : si on pouvait éviter un amalgame de la manipulation du Mebhaighl et du lien inconscient entre province et régent qui en est investi, ça permettrait de mieux situer le débat.

Loin de moi d'expliquer ce qu'est réellement le Mebhaigl. Peut etre certain se sente t il plus apte pour "explicationner" ce que c'est réellement.
Pour moi, Toute Magie est lié. Quelle qu'elle soit.
Mais le monde se crée et évolue. C'est bien ce que nous faisons, là, non?

Oui, je me sens l'âme d'un explicationneur, mais n'y vois pas de malice, juste de l'amour de ce jeu ; donc comme explication d'après les descriptions données de la magie de Cerilia, la véritable magie vient d'un emprunt du flux de la terre, le Mebhaighl, auquel les mages accèdent afin de forcer le monde à se changer : chose que les elfes voient d'un mauvais oeil, car ils considèrent que c'est un peu un "vol de sang" mineur à chaque fois qu'un mage (autre qu'elfe) lance un sort.
Ce n'est pas la même relation que celle d'un régent à la terre, et je réagissais à l'affirmation qu'un régent ayant une relation avec la terre devrait aussi sentir la création de sources et pouvoir s'y opposer - mais au contraire d'un bonus, si l'on se place d'un point de vue "logique" cela devrait être un malus (sauf éventuellement pour les elfes) car le niveau de population d'une province affaiblissant le mebhaighl, le régent contribue à la pollution de la terre et des provinces : pourquoi diable l'aiderait-elle donc à combattre dans ce cas?

Protalkos a écrit:
Citation :
Pour un régent possédant à la fois une province et le pouvoir de sang de Vorynn Sens du Mebhaighl, je conçois qu'il puisse détecter la présence de sources. Pour un régent ayant le pouvoir de sang de Reynir Appel de la Terre Natale (Home Hearkening), il devient concevable de permettre une résistance active (enchère de RPs) face à une création de source (sans savoir qui crée, cela va de soi).
Au-delà de ces cas exceptionnels, je penche dans le sens d'oppositions passives de holdings de loi : tout individu suspect est questionné et éjecté des lieux naturels loin de la civilisation où se trouvent les manifestations de sources.
(Evidemment, cela sous-entend que dans les provinces où de telles mesures sont entreprises aucune famille noble ne peut pique-niquer en paix, mais c'est le cadet des soucis d'un seigneur prêt à instaurer de telles lois.)

La loi contre la magie ?
On parle d'énergie mystique. A moins de détruire la foret, les collines ou les montagnes (et encore) je vois pas comment cela influerai dessus. Et detecter un mage est une gageure. Surtout à haut niveau.
De meme cette "manifestation de source", comment un roi pourrait il la detecter selon ta méthode ?

Non, nous parlons de création de source. Donc nous parlons d'une personne physique qui se rend sur place pour trouver un nexus de puissance. Un mage qui doit payer des composantes pour s'harmoniser avec cette manifestation. Un être, en somme, qui est sujet à l'expulsion par les personnes présentes dans une province le temps de créer ou de monter sa source.

Je ne dirai jamais qu'une tenure de loi devrait pouvoir empêcher un lancement de sort (bien qu'il existe des règles pour les troupes dans ce sens, avec la déstabilisation d'une source au prix de destruction majeure au sein de la province), juste qu'en termes de role-play un mage qui irait dans des terres hautement hostiles afin d'y passer un bon mois pour y faire une création devrait y rencontrer quelques problèmes.

Protalkos a écrit:
Citation :

L'action libre d'agitation ne suffit plus? Ou trop peu de joueurs de prêtres s'en servent-ils?
De plus, j'imagine un roi qui aurait trois religions différentes chez lui (pas dur à imaginer, voyez Djafra par exemple) - avoir besoin de l'aval de trois religions adverses serait compliqué, alors que rester aux Agitations possibles en cas de guerre qu'un prêtre donné trouve injustifiée ou contraire à ses plans était simple. (Tout comme le fait que les prêtres ont la possibilité de lever des troupes et ont même des sorts de royaume permettant une guerre sainte - pourquoi aller plus loin sous prétexte que les règles de contestation changent la manière dont deux types de tenures changent de main?)

Je me suis mal expliquer peut etre. Je parle en terme de Roleplay, pas en action. Le pretre peut, je le conçois, etre en désaccord et le montrer grace aux action qu'il possède (dont Agitation). Ce ne serait que de simples réactions, malheureusement.
La guerre sainte est un extreme (inutile d'aller plus loin).
Je rappelle qu'il s'agit du pretre de la religion Officielle. Cela m'etonnerai qu'il y en ai 3 officielle en Djaffra.

Le pretre devrait pouvoir influer les choix politiques du roi et la direction que prend le royaume pour compenser sa perte d'influence (pour les investitures).
Ca rendrait le personnage du prêtre plus intéressant.

Sur ce point-là, je suis d'accord - si un seigneur de terres (théocratie nonobstante) part en guerre sans chercher à avoir l'aval de ses vassaux, alliés et d'une éventuelle religion officielle (ou au moins majoritaire chez lui : après tout, tous les pays n'ont pas une religion d'état, d'où mon exemple de Djafra, justement. Il y a trois religions sur place, de Sarma, Avani et Nasri, et aucune n'a l'honneur douteux d'être religion d'état...), si ce seigneur ne s'assure pas de la solidité de ses appuis, alors il devrait rencontrer des soucis - ceux-ci, en théorie, étaient concrétisés par l'action d'agitation effectué par le prêtre courroucé.

Une action d'agitation dans ces conditions pourrait-elle peut-être générer des évènements aléatoires, bénéficier de bonus autre que simplement le niveau du temple, ou autres?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niklaus Klausverter

avatar

Messages : 319
Date d'inscription : 10/03/2009
Age : 44
Localisation : Bourgoin

MessageSujet: Re: Contestation   Mar 5 Mai - 1:09

Je pense que tu mélanges la proposition de changement de la contestation, et le fait de ne plus voir les sources. Ce sont deux choses différentes, que l'on a c'est vrai un peu melé dans nos derniers posts avec Fabien...

Pour les sources, je maintient que je trouve intéressant de tester une partie où elles sont totalement cachées aux non mages. On peut éventuellement accorder aux rois la possibilité de s'opposer (pas automatiquement, mais en le choisissant spécifiquement dans ses soutiens/oppositions permanents sur la feuille d'ordre) aux actions sur les sources dans son pays, avec au choix la loi ou la province, à déterminer.
Si quelqu'un a une idée par contre sur comment justifier la non présence de mages dans plein d'endroits, notamment chez les nains...
Je pense à un truc. Prenons une province A. Pas de source. Un jour un mage crée une source, puis éventuellement la monte. Au fil du temps, cette province aura donc une source, plus ou moins élevée. Au vu de la profondeur de l'histoire de Cerilia, toutes les provinces devraient avoir une source... Car même si un autre mage arrive et veut lui casser sa source, il fait des contests, mais au final, il restera toujours au moins un mage avec une source à zéro...
Sauf si on dit par exemple que les sources à zéro sont éphémères... Par exemple, la meghbail étant capricieuse, chaque tour toutes les sources à zéro ont un pourcentage de chance (à déterminer, 25 ? 10 ?) de s'évaporer...
Qu'est ce que vous en dites ?

Pour le chapardage, c'est justement le but il me semble d'essayer de réorienter les campagnes de birthright vers la lutte politique, et non plus vers la guerre.
Quand vous lisez les descriptions du setting d'Anuire, les guerres ne sont pas légions ! Certes, elles existent, mais au vu des forces en présence (Avanil, Boeruine et Ghoere se disputant sous le regard de Gorgon), elles ne peuvent qu'être ciblées et courtes. L'essentiel est dans la lutte d'influence, les luttes politiques, les complots, les intrigues.
Et ça dans toutes les campagnes récentes de BR, c'est très minoritaire !

En poussant en avant le contest, je trouve que ce serait bien de remettre la lutte politique au centre de l'échiquier...

Par contre je ne suis pas sur de bien comprendre ta proposition pour les contests en fonction du niveau du holding. En gros tu proposes que plus le holding est gros, plus il est intouchable ? Bof, je ne trouve pas ça très intéressant, ça va pousser les gens à constituer de gros blocs, en faisant plein de monter holding, et pas en contestant leurs voisins... Pas vraiment dans le cadre de l'objectif du chapardage...

Protalkos a écrit:
Juste une remarque:

Le roi/reine est lié à la terre.(D'ou la presence des pretres).
POurquoi ne pourrait il/elle pas savoir que quelqu'un essaie de creer/monter un niveau de source. Il devrait pouvoir, a mon sens, s'y opposer mais sans connaitre l'individu en question.
Au minimum, une resistence de domaine (malus province, holdings,..)

Pour le chapardage, j'ai l'impression que l'on passe d'un extreme à l'autre. D'un "très peu de contestation" à des "vols à outrance"
La règle inclue le pretre pour l'investiture mais cela pose de menu problème et réduit l'efficacité/interet de l'action "contest"(si le pretre n'est pas d'accord,...)

Une idée comme ca [a la différence du jet ?]
Une source de 1 à 3 : perte maxi 2 (3?)
Une source de 4 à 5 : perte maxi 1 (2?)
Une source de 6 à plus : pas de perte. La puissance est telle que cette puissance s'est amalgamée a celle du mage. (1?)
Les mages devraient avoir du mal à s'implanter dans les domaines privées des autres mages
Ainsi, meme si l'ancien mage perd quelques source, il lui en restera assez pour continuer la lutte
Cela poussera les mages à une augmentation du niveau des source pour etre un peu tranquille et voir venir l'impertinent

ce serait un peu similaire pour les autres holdings (avec 1 perte max a partir du niv 6)

En contrepartie, le pretre devrait autoriser ou non les DoW du Roi (le roi entraine le pays dans la guerre, il lui faut ainsi la "permission" religieuse, sauf si elle n'est pas officielle) ou bien il devrait apposer son aval pour toutes signatures/traités/alliance du roi. L'idée étant de leur donner un poids plus politique.
Ce qu'ils sont habituellement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artaz.chez.com
Niklaus Klausverter

avatar

Messages : 319
Date d'inscription : 10/03/2009
Age : 44
Localisation : Bourgoin

MessageSujet: Re: Contestation   Mar 5 Mai - 1:13

Elias Protorès a écrit:

L'action libre d'agitation ne suffit plus? Ou trop peu de joueurs de prêtres s'en servent-ils?
De plus, j'imagine un roi qui aurait trois religions différentes chez lui (pas dur à imaginer, voyez Djafra par exemple) - avoir besoin de l'aval de trois religions adverses serait compliqué, alors que rester aux Agitations possibles en cas de guerre qu'un prêtre donné trouve injustifiée ou contraire à ses plans était simple. (Tout comme le fait que les prêtres ont la possibilité de lever des troupes et ont même des sorts de royaume permettant une guerre sainte - pourquoi aller plus loin sous prétexte que les règles de contestation changent la manière dont deux types de tenures changent de main?)

Je suis d'accord, les prêtres ne se contentent pas de faire des investitures de holdings de loi, ils lancent des sorts, agitent, couronnent...
Et puis si les holdings peuvent changer de main sans leur accord, ce n'est pas le cas des provinces...

Concernant l'idée de soumettres les déclarations de guerre à l'accord d'un temple, bof, si le temple n'est pas d'accord, une bonne petite agitation négative dans le royaume aura tôt fait de calmer le roi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artaz.chez.com
Niklaus Klausverter

avatar

Messages : 319
Date d'inscription : 10/03/2009
Age : 44
Localisation : Bourgoin

MessageSujet: Re: Contestation   Mar 5 Mai - 1:25

Sans vouloir t'offenser Fabien ta proposition de seuil est pour moi complètement à l'inverse de la logique du chapardage.

Si on applique ce que tu proposes, personne ne va faire de chapardage !

Je résume : A conteste B. Le holding est déstabilisé. Il suffit d'une investiture pour avoir tout le holding, ou d'un deuxième contest pour le pêter. Quel intérêt a A à essayer de réussir son premier contest avec une forte marge ? Il en a rien à foutre de récupérer un niveau de holding s'il peut avec une seule autre action tout récupérer, ou se faire de la place pour monter son holding !

Actuellement c'est trop dangereux de se faire contester, on peut tout perdre en deux actions. Du coup, soit on assassine, soit on dépense des tonnes de RP pour se défendre, du coup l'attaquant, soit il dépense aussi des tonnes de RP pour attaquer, mais dans ce cas il a plus de RP pour se défendre contre l'assasinat et il est mort, soit il se dit que c'est pas rentable, et il aide son seigneur à faire une petite guerre contre le voisin pour récupérer la province et s'y mettre...

Si un contest fait juste perdre un niveau (juste le -1, le +1 n'est pas essentiel, il peut être supprimé, ou réservé comme je l'ai proposé à des marges de réussite exceptionnelles), c'est vachement moins grave, les défenseurs dépenseront leurs RP avec plus de modération et assassineront moins, et du coup les attaquants verront l'opération comme plus rentable. C'est comme ça que je le vois.

Je pense réellement que le cumul des deux ne sert à rien. Si tu ne fais que rajouter le chapardage (que l'on ne devrait d'ailleurs pas nommer comme ça) à l'existant, ça ne changera rien du tout aux problèmes...


Zargtan a écrit:
Protalkos a écrit:
Juste une remarque:

Le roi/reine est lié à la terre.(D'ou la presence des pretres).
POurquoi ne pourrait il/elle pas savoir que quelqu'un essaie de creer/monter un niveau de source. Il devrait pouvoir, a mon sens, s'y opposer mais sans connaitre l'individu en question.
Au minimum, une resistence de domaine (malus province, holdings,..)

Pour le chapardage, j'ai l'impression que l'on passe d'un extreme à l'autre. D'un "très peu de contestation" à des "vols à outrance"

C'est exactement le point que je soulevais.
Il faut absolument y aller avec modération et tacher de trouver des étapes intermédiaires pour tester un changement (quand celà est possible).
Supprimer la divestiture et la remplacer par un chapardage ça fait bcp.
Avant d'arriver à cet extrème, il vaudrait mieux garder la divestiture comme ça existe actuellement et rajouter le chapardage avec une exigence de marge de réussite pour le vol d'un niveau de holding.
On verra bien ce que ça donne à l'usage et si ca ne donne pas plus d'interret que ça aux contestations (vs assassinats par ex) alors il sera tjrs temps de baisser la marge de résussite donnant lieu au vol ou de faire un tableau nbr de holding volé vs mage de réussite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artaz.chez.com
Zargtan

avatar

Messages : 269
Date d'inscription : 24/04/2009
Localisation : Hamkrak

MessageSujet: Re: Contestation   Mar 5 Mai - 8:53

Olivier je ne sais pas combien de campane tu as dirigée en tant que Mj mais de mon coté je peux te garantir que la réaction des joueurs est souvent disproportionnée vis à vis de l'offense (création d'une guilde entraine decret+ loi martiale, implantation d'une source entraine enlèvement du mage, etc etc). Et que je n'ai jamais vu un joueur accepter de perdre la moindre ressource sans tomber dans la radicalisation la plus extrème.
En conclusion l'historique des campagne me laisse penser que si tu rajoutes une action qui va permettre à l'adversaire de géner un autre joeur plus rapidement ancore 1 seul contest = chapardage automatique) tu vas encore plus rapidement tomber dans cet extrémisme qui consiste à surréagir et à ne jamais rien vouloir céder.

Je ne vois pas où est le problèùme à rajouter le chapardage avec une marge nécessaire de 10+ pour le vol tout en gardant ce qui existe déjà.
Si ça ne suffit pas à fluidifier le jeu il sera tjrs temps de modifier la règle par la suite.
Comme le disais je ne sais plus qui on passe d'un extrème à l'autre et ça n'est jamais très bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/thrakkazz2000/
Protalkos

avatar

Messages : 286
Date d'inscription : 19/03/2009

MessageSujet: Re: Contestation   Mar 5 Mai - 14:53

Citation :
Je vois que nous ne sommes pas d'accord, et c'est ce qui fait les meilleurs débats, du moment que nous restons courteois.

Oui, je me sens l'âme d'un explicationneur, mais n'y vois pas de malice, juste de l'amour de ce jeu ; donc comme explication d'après les descriptions données de la magie de Cerilia, la véritable magie vient d'un emprunt du flux de la terre, le Mebhaighl, auquel les mages accèdent afin de forcer le monde à se changer : chose que les elfes voient d'un mauvais oeil, car ils considèrent que c'est un peu un "vol de sang" mineur à chaque fois qu'un mage (autre qu'elfe) lance un sort.
Ce n'est pas la même relation que celle d'un régent à la terre, et je réagissais à l'affirmation qu'un régent ayant une relation avec la terre devrait aussi sentir la création de sources et pouvoir s'y opposer - mais au contraire d'un bonus, si l'on se place d'un point de vue "logique" cela devrait être un malus (sauf éventuellement pour les elfes) car le niveau de population d'une province affaiblissant le mebhaighl, le régent contribue à la pollution de la terre et des provinces : pourquoi diable l'aiderait-elle donc à combattre dans ce cas?

Jusqu'a maintenant, le roi pouvait s'y opposer avec ses rp. La magie de Birthright peut etre propice a interprétation et seul le DM pourra trancher
Mais on est d'accord sur la défense passive du régent (Malus province,..)
en cas d'installe ou de monter source


Citation :
Non, nous parlons de création de source. Donc nous parlons d'une personne physique qui se rend sur place pour trouver un nexus de puissance. Un mage qui doit payer des composantes pour s'harmoniser avec cette manifestation. Un être, en somme, qui est sujet à l'expulsion par les personnes présentes dans une province le temps de créer ou de monter sa source.
Je ne dirai jamais qu'une tenure de loi devrait pouvoir empêcher un lancement de sort (bien qu'il existe des règles pour les troupes dans ce sens, avec la déstabilisation d'une source au prix de destruction majeure au sein de la province), juste qu'en termes de role-play un mage qui irait dans des terres hautement hostiles afin d'y passer un bon mois pour y faire une création devrait y rencontrer quelques problèmes.

Pas d'accord.
Qui a jamais vu un mage se faire "embeter" par qui que ce soit de non mage ? On les craint et on a raison. Il a des sorts pour décourager les indésirables et les imbéciles et même s'il devait rester 1 mois en pleine nature dans une province de taille moyenne, il resterai discret (magiquement ou naturellement).
Et il ne s'agit pas de Roleplay. Sinon, autant faire un Jdr pour le mage (comment il se rend sur place, ce qu'il fait pour s'isoler et se défendre, les sorts qu'il possède,..)

Citation :
Une action d'agitation dans ces conditions pourrait-elle peut-être générer des évènements aléatoires, bénéficier de bonus autre que simplement le niveau du temple, ou autres?

C'est à voir, pourquoi pas.
Bien que cela reste pour moi des "réactions à"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Protalkos

avatar

Messages : 286
Date d'inscription : 19/03/2009

MessageSujet: Re: Contestation   Mar 5 Mai - 15:08

Citation :
Pour les sources, je maintient que je trouve intéressant de tester une partie où elles sont totalement cachées aux non mages. On peut éventuellement accorder aux rois la possibilité de s'opposer (pas automatiquement, mais en le choisissant spécifiquement dans ses soutiens/oppositions permanents sur la feuille d'ordre) aux actions sur les sources dans son pays, avec au choix la loi ou la province, à déterminer.

Les rois seront dans le flou artistique et les mages joueront de leur côté. Il me semblait tout de même que dans le jeu (voir les bouquins), les souverains savaient a qui parler lorsqu'il s'agissait de lancer des sorts de royaume, je me trompe ?
Si un mage vient et me dit : je suis le possesseur des sources. Donne moi 10 gb ou tes provinces morfleront ! " je ne saurais pas trop quoi faire pour vérifier ses dires, donc,...
Je veux bien essayer cela dit, mais j'ai des doutes sur les conséquences.


Citation :
En poussant en avant le contest, je trouve que ce serait bien de remettre la lutte politique au centre de l'échiquier...
Par contre je ne suis pas sur de bien comprendre ta proposition pour les contests en fonction du niveau du holding. En gros tu proposes que plus le holding est gros, plus il est intouchable ? Bof, je ne trouve pas ça très intéressant, ça va pousser les gens à constituer de gros blocs, en faisant plein de monter holding, et pas en contestant leurs voisins... Pas vraiment dans le cadre de l'objectif du chapardage...

Je pensais surtout aux sources mais cela pouvait aussi fonctionner avec les autres tenures. Les mages possesseurs des sources devant donc obligatoirement etre connu par contre
Cela serait combiner a votre règle de "chapardage" évidemment

Le chapardage pourrait cela dit entrainer des combines. Si avec deux régent B et C, moi (A) je "chaparde" un autre régent D, D perdra assurement 3 niveau sans qu'il puisse se défendre, il me semble.
Ca fait bcp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Contestation   

Revenir en haut Aller en bas
 
Contestation
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Recherche Vipélierre avec contestation Pokémon X/Y
» [Recherché] Caratroc Contestation DW
» [Recherche] Caratroc/Shuckle @Contestation
» Recherche Vipelierre contestation
» [ROSA] Majaspic avec le talent Contestation via Cadeau Mystère sur ROSA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'HISTOIRE D'ARTAZ :: HORS JEU :: Discussions-
Sauter vers: